Le Port

Vue aérienne du Port de Valleyfield

Situé à l’extrémité sud du parc industriel et portuaire Perron à Salaberry-de-Valleyfield, à 70 kilomètres au sud-ouest de Montréal, le Port de Valleyfield est le seul port autonome sous gestion municipale au Canada. Il a accueilli son premier navire le 23 juin 1966.

Construit au départ pour assurer l’approvisionnement en matières premières des entreprises Canadian Electrolytic Zinc (CEZ) et Les Engrais du Saint-Laurent, il s’est vite affirmé un pilier logistique pour l’ensemble des complexes industriels de la région du sud-ouest de la Montérégie en particulier, puis avec le temps, pour plusieurs clients suprarégionaux pour lesquels il constitue une alternative économique de grande valeur soit en approvisionnement soit en distribution. Le Port de Valleyfield constitue un point de service de premier plan pour la desserte du Grand Nord québécois et canadien pour tout type de marchandises permettant aux communautés du Nunavik et du Nunavut de remplir leurs fonctions dans les domaines de l’occupation du territoire et de l’exploitation minière.

Occupant un espace de 265 hectares, le parc industriel et portuaire Perron accueille la plus grande partie des entreprises de sous-traitance du territoire. La grande industrie de transformation est présente et tous les modes de transport sont accessibles et opérationnelles.

Le Port de Valleyfield se spécialise dans le transbordement et la manipulation du vrac liquide et solide, les marchandises générales et la réalisation de projets sur mesure. Voici quelques-uns des produits manutentionnés dans la zone portuaire : acide sulfurique, acier, asphalte, bauxite, cacao, ciment, grain, grands récipients vrac souples (big bags), marchandises générales, sel industriel et sel routier.

Tonnage total

En 2015, les marchandises maritimes et terrestres manutentionnées s'élèvent à 652 973 tonnes. Une augmentation de 2% par rapport à 2014.  

Trafic maritime

En 2015, 111 navires se sont arrimés à l’un ou l’autre des huit quais. C’est un navire de moins qu’en 2014. Annuellement, quelque 115 navires en provenance ou à destination de marchés commerciaux internationaux et nationaux font escale à Salaberry-de-Valleyfield. Outre le Canada et les États-Unis, notons l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Corée du Sud, l’Espagne, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Russie, la Suède, la Turquie et le Venezuela.